De plus en plus de personnes préfèrent utiliser des remèdes homéopathiques contre les hémorroïdes, sous forme de pommades et de granulés, soit pour traiter une crise soit pour prévenir les hémorroïdes. Pour quelle raison les remèdes homéopathiques sont-ils de plus en plus choisis pour traiter les hémorroïdes ?

Il y a des personnes qui préfèrent utiliser l’homéopathie car elle n’a pas d’effets secondaires, qui sont par contre typiques des médicaments traditionnels, et également parce que l’utilisation de produits homéopathiques stimule notre organisme à produire les anticorps naturels contre la maladie. L’action de l’homéopathie intègre également notre psychique, en donnant une bonne contribution.

Beaucoup de personnes préfèrent utiliser des remèdes homéopathiques pour les hémorroïdes  car ils ont trouvé des solutions définitives à leur problème, en diminuant le nombre de crises, jusqu’à leur disparition. Pour le traitement des hémorroïdes, l’homéopathie est particulièrement conseillée aux femmes enceintes, qui ainsi évitent des risques pour le fœtus.

L’homéopathie est parfaite pour la période après l’accouchement et pour les personnes intolérantes aux composants synthétiques et chimiques des médicaments. Lorsque le problème est fréquent ou quand il y ahemorroides des hémorragies graves, les soins homéopathiques pourraient ne pas être suffisants.

Il faudra faire appel à des méthodes plus incisives, comme la chirurgie par un spécialiste. Les médicaments homéopathiques sont efficaces aussi car ils essayent de soigner en même temps les différentes causes à la base de crises, comme la constipation, la diarrhée, la colite. Cela permet de faciliter la prévention de la maladie.

Les produits homéopathiques contre les hémorroïdes n’ont pas de couts élevés et sont tolérés par tout le monde. On trouve des solutions sous forme de suppositoire ou bien de granules à prendre par voie orale. Vous pouvez trouver des baumes ou pommades antiinflammatoires, à appliquer plusieurs fois par jour, même en voie préventive, dès les premiers petits symptômes. Les hémorroïdes sont souvent accompagnées par douleur, infections, inflammations, irritations, démangeaison, et aussi fissures anales.

L’homéopathie satisfait les besoins du patient de traiter les hémorroïdes internes et externes, soit celles qui présentent un petit dérangement, soit celles en phase aigüe avec du saignement. Les médicaments homéopathiques réduisent l’inflammation des veines du rectum pour éviter qu’elles se dilatent ou se rompent; la rupture de ces veines cause en effet le déversement des hémorroïdes et ses conséquences.

Si vous voulez réduire les symptômes par des médicaments homéopathiques, il est très important de prêter de l’attention à votre propre alimentation et d’essayer d’assumer beaucoup de fibres et de boire plusieurs litres d’eau par jour, tout en évitant les alcools, les épices et les gras. L’organisme doit être toujours bien hydraté afin d’éviter la constipation qui est une des causes des hémorroïdes.

Le mode de vie est aussi important dans la prévention: essayer d’éviter les efforts excessifs, de ne pas mener une vie sédentaire et de ne pas rester trop debout. Comment assumer les remèdes homéopathiques pour le traitement des hémorroïdes? Il y a des produits en granules, qui se laissent fondre sous la langue en dehors des repas : quelques heures après avoir mangé ou environ 15 minutes avant de commencer à manger.

Ceux-ci peuvent être associés à des crèmes à appliquer localement sur les hémorroïdes, afin de doubler le bénéfice. Afin que la thérapie soit sure et pour exclure la présence de maladies plus graves, il est conseillé d’avoir une consultation avec un médecin homéopathe qui pourra conseiller le produit le plus indiqué sur la base des conditions personnelles.

Généralement l’homéopathie utilise des substances naturelles, minérales ou végétales, protectrices des vaisseaux et qui peuvent combattre les hémorroïdes selon la gravité du problème. L’homéopathie offre des soins avec des principes actifs très dilués et non toxiques.

Voici une liste des substances les plus utilisées et plus efficaces:

1) Nux vomica 9CH

L’administration de deux granules est recommandée, deux fois par jour, dans les cas d’hémorroïdes prurigineuses et douloureuses, fréquentes et qui s’améliorent par des compresses d’eau froide. Le principe actif est contenu dans les alcaloïdes de la nux vomica, dont des petites doses suffisent. Son action marche également sur les hémorroïdes internes et combatte la constipation. Ce remède est très utile si vous avez une alimentation peu contrôlée et excessive. Si vous ne respecterez pas ces petites règles alimentaires contre la constipation et si vous ne buvez pas assez, vous allez avoir des crises plus souvent.

2) Hammamelis virginiana 5CH

Deux granules deux fois par jour dans le cas d’hémorroïdes avec du saignement après l’évacuation, qui coagulent difficilement et qui s’aggravent avec la chaleur. Ce médicament est également utile en cas de varices aux membres inférieurs et phlébites douloureuses, souvent liées aux hémorroïdes. Il a une action astringente sur les différents tissus et est aussi inflammatoire.

3) Aesculus hippocastanum

Trois granules deux fois par jour. Ce médicament est indiqué pour ceux qui ont les hémorroïdes avec peu de saignement mais qui sont très douloureuses surtout dans la zone de l’anus ; en particulier les hémorroïdes caractérisées par sensation de lourdeur, sécheresse rectale, constipation. Si vous ne pouvez pas rester trop de temps debout mais un sport léger vous soulage car il permet une meilleure circulation sanguine, alors cela peut être bénéfique. Ce remède est aussi disponible sous forme de suppositoires et de pommade, très utile en cas de démangeaison et douleurs. Le médicament est sure aussi pour les femmes enceintes.

4) Collinsonia canadensis

Deux granules deux fois par jour. Ce remède est idéal en cas de saignement, démangeaison et douleurs ciblées, surtout en cas d’alternance entre constipation et diarrhée. Il réduit la pression des veines du rectum et le gonflement et la brulure. Ce remède prévient en même temps le syndrome du côlon irritable et la colite. C’est très utile pour les femmes enceintes qui souffrent d’hémorroïdes. 

5) Ratanhia

Trois granules trois fois par jour. Vous pouvez trouver ce remède aussi sous forme de pommade, préparée avec l’arbuste péruvien ratanhia, dont on utilise seulement les racines. Il détermine un soulagement des hémorroïdes qui s’aggravent avec la défécation et qui sont caractérisées par les scissures anales. Ce médicament a des propriétés antiinflammatoires et antibactériennes et est aussi astringent contre la diarrhée.