Si vous souffrez d’hémorroïdes, vous savez bien comment elles peuvent conditionner la vie de tous les jours. Donc il est très important pour votre santé de trouver une méthode pour soigner les hémorroïdes.

La chirurgie rarement est le premier traitement conseillé par le médecin, plutôt il s’agit de la dernière hypothèse à laquelle le médecin recourt seulement si tous les remèdes naturels ou pharmaceutiques n’ont pas marché.  

Il y a plusieurs conseils pour apaiser les symptômes et éviter que les hémorroïdes se manifestent à nouveau.

Certains traitements utilisent des produits simples et disponibles dans toutes les pharmacies, herboristeries ou sanitaires.

Il est impératif de changer les habitudes alimentaires et le mode de vie. L’alimentation et le sport réduisent la constipation et aident le processus intestinal.

Une des causes principales des hémorroïdes est l’absence de sport.

Comment soigner les hémorroïdes: quelques conseils

Ci-dessous quelques conseils:

L’eau peut être un bon allié à la maison quand le dérangement est particulièrement prononcé. L’eau est thérapeutique en cas d’hémorroïdes enflammées, douloureuses et prurigineuses.

Appliquez de l’huile extra vierge d’olive, qui calme la douleur pendant le passage des selles (il ramollit les tissus).

Des compresse froides peuvent soulager, ou sinon vous pouvez trempez la zone concernée dans l’eau tiède pour 10 minutes, ou bien prendre un bain chaud (pas bouillant) pour purifier.

La chaise-bassine est un objet super utile; elle se place sur la cuvette pour que les hémorroïdes restent trempées dans l’eau. La bassine se trouve chez les magasins sanitaires ou les pharmacies.

Essayez de frottez avec délicatesse, comme une caresse, des lingettes à l’aloès sur la zone enflammée; l’aloès est une plante connue pour les propriétés calmantes. Evitez le papier hygiénique, car même le plus souple ne pourra pas vous soulager comme une lingette humide avec de l’eau fraiche et de l’aloès.

Utilisez des savons naturels à 100%.

Sur le marché on trouve des crèmes, gels, pilules, suppositoires qui contiennent de l’hydrocortisone, glycérine, hamamélis et calment rapidement.

Il s’agit de produits en vente libre, qui ne demandent pas d’ordonnance médicale.

Ils existent aussi des médicaments à administrer par voie orale. Ils réduisent les inflammations et la douleur et sont fabriqués avec de l’acétaminophène et de l’ibuprofène.

Utilisez des sous-vêtements en coton et des habits larges pour réduire l’humidité.

Savez-vous que les fibres sont essentielles dans une bonne alimentation ? La consommation insuffisante de fibres est une des causes des hémorroïdes.

Les fibres aident l’intestin, rendent les selles plus molles et donc plus faciles à évacuer.

Généralement on donne peu d’importance aux fibres, on en consomme une quantité journalière inférieure à celle recommandée.

Les fruits, les légumes, les légumineux (surtout les haricots), le son, les céréales et le pain intégraux en contiennent des bonnes quantités. Les fibres réduisent le risque de maladies telles que la tumeur au colon, les maladies cardiaques et l’obésité.

Si en lisant cet article, vous vous rendez compte que votre alimentation est pauvre en fibres, peut-être il serait conseillé de changer vos habitudes.

Afin de soulager les hémorroïdes, vous devriez introduire dans l’organisme au moins 30 grammes de fibres par jour, soit à travers des aliments soit par des intégrateurs.

Concernant les intégrateurs, vous pouvez demander à votre pharmacien et acheter, sans ordonnance médicale, des intégrateurs à base de psyllium, méthyl cellulose, calcium polycarbophil, blé dextrine.

La vitamine C aide à garder l’intégrité des veines. Nous avons aussi des puissants antioxydants naturels : citrons, citrons verts, pommes, tomates, oignons et carottes, baies rouges, myrtilles, cerises, raisin.

Manger une banane à jeun chaque jour est un bon remède. En cas d’hémorroïdes saignantes, essayez d’en manger 3 par jour.

L’hydratation est fondamentale. On devrait boire 2 litres d’eau chaque jour. Dans les mois chauds et pendant l’activité sportive, l’assomption de liquides doit être majeure. Les fruits contiennent beaucoup d’eau.

La consommation d’alcool et caféine doit être réduite et, dans les cas plus graves, éliminée.

L’alcool et la caféine absorbent l’eau et le manque de liquides produit des selles dures qui augmentent la douleur et le saignement des hémorroïdes.

Le sport est très important dans la prévention et le traitement des hémorroïdes. Si à cause du travail vous restez assis pour beaucoup d’heures chaque jour, assurez-vous d’avoir au moins 5 minutes pour vous lever et bouger un peu.

Ne jamais soulever des poids excessifs ou avoir des rapports sexuels anaux ! Ces deux conditions augmentent le risque d’hémorroïdes ou aggravent les symptômes.

Les heures du matin sont souvent frénétiques et il s’avère difficile d’avoir le temps de se détendre aux toilettes.

La défécation le matin n’est pas pourtant obligatoire! Plutôt nous ne devrions jamais repousser le moment de la défécation lorsque le besoin se manifeste ! Repousser la défécation peut causer constipation, ainsi qu’aggraver ou favoriser le développement des hémorroïdes.

Si vous êtes une future maman, vous savez que les hémorroïdes sont fréquentes soit pendant la grossesse soit après l’accouchement. Vous devriez en discuter avec votre médecin. Un remède simple est se coucher sur le côté gauche pendant le repos. Ce moyen réduit la pression sur certaines veines.

En Chine il y a une approche naturelle au problème des hémorroïdes. La médecine traditionnelle chinoise soigne les hémorroïdes avec des traitements basés sur les herbes et les racines. La chirurgie est souvent le dernier recours. La médecine traditionnelle chinoise offre des traitements sans les effets secondaires typiques des médicaments occidentaux.

Parmi ces traitements, le ginkgo est le plus connu et le plus efficace. Il est connu aussi comme Ginkgo Biloba, notamment abricot japonaise. Ce célèbre intégrateur est utilisé en Chine depuis des milliers d’années pour traiter efficacement les hémorroïdes. Cette plante peut réduire l’inflammation et rétablir la circulation du sang. C’est un vasodilatateur: il aide la circulation sanguine.

 

Pour les hémorroïdes saignantes, la médecine traditionnelle chinoise prévoit une pommade de musc à appliquer sur la zone concernée (musc, bornéol, vaseline et lanoline).
Vous pouvez préparer une compresse d’herbes de Dandélion et la laisser agir sur les hémorroïdes pour 10 minutes, 4 fois par jour. Ou bien vous pouvez boire 5 grammes d’extrait fluide de la plante, en cas de constipation prolongée.

Lavez la zone du rectum avec la vapeur de l’eau salée ou de plante Huang Bai.

Le lavement est un autre remède possible: 250 ml de bouillon de rhubarbe chinois, ou de gingembre. Juste après avoir inséré le liquide dans le rectum, le besoin de défécation est immédiat.

Ajoutez les graines de psyllium à votre alimentation de tous les jours. Le psyllium est une plante très riche en fibres et aide l’intestin à travailler. Son action est décongestionnante, protective, antiinflammatoire, purgative.
Vous pouvez les prendre au petit déjeuner, comme des céréales. Vous pourrez avoir des bénéfices grâce à la prise de 5 grammes au matin, avec un grand verre d’eau. Il ne faut pas excéder avec le psyllium! Un abus de psyllium peut provoquer un effet laxatif! Le psyllium est également disponible sous forme de comprimées.

Toutes les herbes ci décrites s’achètent chez les herboristeries.

Un autre remède étonnant contre les hémorroïdes est l’acupuncture, une expérience de sagesse.

Les aiguilles sont placées sur les oreilles, les membres inférieurs, le sacrum.

Seulement en cas de prolapsus les aiguilles sont placées sur la tête.

Pas douloureuse et rapide, l’acupuncture calme la douleur, réduit les tissus gonflés et les vaisseaux sanguins, bloque le saignement.

C’est une technique à laquelle les gens recourent de plus en plus souvent et de façon sereine. L’acupuncture est évidemment associée à des remèdes à base d’herbes naturelles. Les temps et le nombre de séances peuvent varier selon les cas.