Etiez-vous au courant du fait que les hémorroïdes peuvent s’aggraver si l’on mange certains aliments?

Certains aliments peuvent enflammer l’organisme, donc si vous êtes déjà prédisposé à ce problème, vous devriez faire attention à ce que vous mangez.

La consommation d’aliments épicés, gras, de boissons gazeuses et alcooliques, de beaucoup de chocolat et de frits, l’introduction de peu de fruits et légumes dans le régime peuvent faire survenir le problème plus souvent.

Au fait certains aliments provoquent la constipation et la vasodilatation, néfastes pour les hémorroïdes. Si vous en souffrez déjà souvent, il faudrait faire particulièrement attention à votre alimentation et vous allez voir une amélioration.

L’inflammation qui provoque les hémorroïdes peut être limitée, pour prévenir la crise qui porte la douleur, le saignement et les brulures.

Les aliments épicés

Tous les aliments épicés irritent le colon et provoquent la vasodilatation, en aggravant les hémorroïdes et le saignement. Il faut limiter les épices, même si sur le piment il y a des opinions opposées.

Certains experts disent qu’il n’a pas d’effet négatif, d’autres pensent qu’il est mieux de l’éviter quand on souffre d’hémorroïdes.

Si vous en utilisez en petites doses et occasionnellement, il ne provoque pas d’irritations qui peuvent déterminer la crise et il peut devenir également une aide importante.

Le poivre, le paprika et la moutarde sont surement nocifs car ils pourraient déclencher l’inflammation et l’irritation de l’intestin.

Les aliments gras

Parmi les gras, il faut surtout éviter les gras animaux.

La viande de porc et tous ses dérivés, comme le saindoux, le lard, le jambon, le saucisson, doivent être interdits à table.

Même le beurre, bien que dérivé du lait de vache, est très gras à cause de l’utilisation du lactosérum.

L’huile de foie de morue et les autres huiles marines sont aussi très grasses.

Les produits laitiers en général, étant dérivés des animaux, peuvent avoir un impact négatif et provoquer la maladie plus souvent, sauf le yaourt, qui peut être mangé sans limites, au contraire sa consommation est conseillée.

Boissons gazeuses

Evitez de boire soit de l’eau pétillante, soit d’autres boissons gazeuses.

L’intestin est irrité par ces boissons, qui augmentent l’inflammation, même si les conditions peuvent varier selon la personne.

Si vous savez d’être sensible aux boissons gazeuses, il vaut mieux de ne pas prendre le risque.

Les aliments trop salés

Parmi les aliments très salés, on trouve les fromages affinés et fermentés (fromage bleu/gorgonzola, Pecorini, provolone, parmesan) outre que les produits de charcuterie et les conserves (viande, poisson).

Afin d’éviter la détérioration de ces aliments en boite ou dans le processus de transformation de la charcuterie, on utilise une grande quantité de sel, qui provoque les inflammations et rend ces aliments astringents, de façon qu’ils ne favorisent pas l’évacuation des selles.

On peut évidemment manger du saucisson de temps en temps sans exagérer, surtout si un épisode d’hémorroïdes est récent. Les olives en saumure ont beaucoup de sel, tel que les sardines et les maquereaux en boite.

Les alcools forts

Vodka, whisky, limoncello, mais aussi trop de vin peuvent influencer les hémorroïdes.

Si vous en buvez de petites quantités, comme un verre de vin aux repas parfois, vous n’aurez pas d’aggravation des hémorroïdes.

Si vous en buvez plusieurs verres chaque jour, vous pourriez alors avoir une aggravation. Boire régulièrement des alcools forts, même à la fin du repas, peut raviver le mal plus fréquemment.

En effet, ceux-ci causent la constipation et un état d’intoxication dans l’organisme, qui sont très mauvais pour tout le monde, mais spécialement pour ceux qui souffrent d’hémorroïdes.

Les crustacés

Les crevettes et les langoustes peuvent être délicieux et à la base de repas gourmets, mais êtes-vous au courant qu’ils sont astringents pour notre organisme?

Comme tous les aliments qui absorbent de l’eau, ils augmentent leur volume dans l’intestin et empêchent la contraction régulière des parois du colon.

La nourriture ne se pousse pas vers le bas, mais elle stagne; cela provoque la constipation et de conséquence un effort dans l’évacuation.

On sait que de cette façon on peut avoir une augmentation du volume des veines et parfois le déversement des hémorroïdes.

Le café

Si vous aimez démarrer votre journée avec une bonne tasse de café, cela ne devrait pas avoir de conséquences particulières.

Par contre, si vous avez l’habitude de boire plusieurs tasses durant la journée, alors l’augmentation de la quantité peut avoir un impact négatif sur les hémorroïdes.

Le café aussi a un pouvoir irritant, qui peut provoquer la diarrhée. Certains l’utilisent comme un laxatif.

On sait que, tout comme la constipation, plusieurs évacuations pendant la journée ne sont pas bénéfiques pour ceux qui sont prédisposés aux hémorroïdes. Dans ce cas, il vaut mieux boire seulement une tasse de café.

Le chocolat

Le chocolat a des propriétés nutritives très utiles, grâce aux antioxydants; toutefois, si vous souffrez d’hémorroïdes et vous en mangez souvent, vous pourriez avoir une aggravation des symptômes et les bénéfices pour l’organisme se perdent.

Egalement le chocolat fait partie de la catégorie d’aliments qui provoquent les irritations et les inflammations, en facilitant la survenue des hémorroïdes.

Ne mangez pas trop de chocolat, surtout si vous présentez déjà des symptômes, comme la démangeaison ou la brulure. Ainsi vous pourrez prévenir que la maladie s’aggrave et vous oblige à prendre des médicaments.

Le thé

Le thé est une excellente boisson, appréciée surtout par ceux qui n’aiment pas le café. Boire trop de thé n’est pas trop bénéfique pour les personnes prédisposées aux hémorroïdes.

Il est vrai que boire beaucoup et hydrater le corps est un bon soutien pour prévenir les inflammations et aide à ramollir les fèces, mais le thé est astringent et peut avoir l’effet opposé, donc constipation et parfois déshydratation.

Les céréales et les farines raffinées

Les pâtes, le riz, le pain, les céréales comme l’orge, l’avoine, le blé, l’épeautre sont des alliés de notre alimentation et sont protagonistes du régime méditerranéen.

Il s’agit d’aliments importants, car ils fournissent les hydrates de carbone complexes, à la base d’un régime sain. Toutefois, il s’agit d’aliments un peu insidieux pour les hémorroïdes, lors que produits par de farines raffinées.

Il faut faire attention dans l’achat des pâtes ou du riz et chercher les aliments intégraux.

Ces derniers contiennent plus de fibre, antioxydants, sels minéraux, ils facilitent le transit intestinal, ils n’absorbent pas la même quantité d’eau que les aliments raffinés et gardent les éléments nutritifs.

Autres Aliments

N’assaisonnez pas trop avec les gras animaux ou avec des sauces pimentées, sinon les bénéfices seront perdus.

Préférez des sauces à base de légumes, légumineuses, comme les lentilles, les haricots, les pois chiches ou simplement les tomates.

Les biscuits et les gâteaux préparés avec des farines raffinées sont aussi nocifs pour les hémorroïdes; dans ce cas, on conseille de choisir des produits préparés avec des farines intégrales et peu sucrés.